Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Lancement du fonds de soutien en faveur de l'aéronautique
    ACE Aero Partenaires, le fonds d'urgence en faveur de l'aéronautique, est lancé. Il sera géré par ACE Management, filiale de Tikehau, qui a remporté l'appel d'offres. Les contributions de l’Etat, des grands donneurs d’ordres industriels et de Tikehau Capital, gestionnaire du fonds, permettent de compter sur un montant initial de 630 M€, plus élevé que les 500 M€ prévus. L’objectif reste une levée de fonds totale d’un milliard d’euros. La puissance publique investit 200 M€. «Ce succès témoigne du caractère stratégique de l’aéronautique civile en matière d’emplois, de technologies et de commerce extérieur. Un tel engagement, qui est appelé à s’accroître par l’apport d’autres investisseurs, va permettre d’aider efficacement l’exceptionnelle chaîne de fournisseurs de l’aéronautique française, qui est le socle de notre industrie», a déclaré Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation. «Il s’agit de soutenir les entreprises les plus fragiles, de préserver les compétences, d’encourager la modernisation numérique et la transition environnementale. La solidarité et la cohésion de notre tissu industriel sont exemplaires depuis plus d’un siècle. Dassault Aviation est fier de s’inscrire dans cette tradition qui est l’une des bases du dynamisme de l’aéronautique dans notre pays».

    Les Echos et La Tribune du 28 juillet
  • Industrie
    «Les impôts de production pèsent sur les entreprises» : entretien avec Philippe Varin (France Industrie)
    Philippe Varin, président de France Industrie, s’exprime dans Les Echos. Il explique que la baisse des impôts de production permettrait aux entreprises d'investir pour amplifier les effets du plan de relance. «Les impôts de production pèsent sur les entreprises avant même qu'elles ne réalisent le moindre bénéfice. On taxe le chiffre d'affaires, la valeur ajoutée… Ces impôts sont sept fois plus élevés qu'en Allemagne et trois fois plus élevés que la moyenne européenne», souligne-t-il notamment. Les Echos consacrent par ailleurs un article détaillé au «coup de pouce fiscal» nécessaire à la relance de l’industrie française. «Le manque de fonds propres est une caractéristique bien connue de PMI/ETI françaises, qui risque d'être aggravé par la crise sanitaire. Pour consolider cet aspect, une société peut accueillir de nouveaux actionnaires, mais le plus simple est d'améliorer le résultat net. A cet égard, la baisse des impôts de production serait complémentaire des aides à l'embauche», explique le président du conseil de Safran, Ross Mc Innes.

    Les Echos du 28 juillet
  • Industrie
    Plus d'un dirigeant de PME sur trois souhaite étendre le télétravail
    Selon la dernière enquête de la CPME, 39% des employeurs interrogés sur la première quinzaine de juillet souhaitent augmenter le recours au télétravail. Interrogés du 1er au 12 juillet, 39% des 532 dirigeants qui ont répondu en ligne disent souhaiter «étendre le télétravail dans leur entreprise», soit exactement autant que les salariés qui demandent davantage à travailler de chez eux.

    Les Echos du 28 juillet

Environnement
  • Environnement
    Hydrogène : pour un plan industriel d’envergure
    Le député de Dordogne Michel Delpon en appelle, dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, à un «plan hydrogène massif, au service de la relance économique et de la transition énergétique». La tribune est cosignée par une centaine de parlementaires. «L'hydrogène est pour la France et l'Europe un véritable enjeu géopolitique qui peut nous conduire à l'autonomie énergétique», souligne notamment le député. Le JDD consacre par ailleurs un article à la filière hydrogène. «Pour créer un marché domestique et attirer les utilisateurs, un soutien de l'État sera ¬nécessaire les premières années», insiste Philippe Boucly, président de l'Association française pour l'hydrogène et les piles à combustible, qui a chiffré à 24 milliards d'euros les investissements nécessaires à l'horizon 2030. Pierre-Étienne Franc, patron de la division hydrogène d'Air Liquide, estime quant à lui : «Avec 100 millions d'euros, on peut construire un très gros électrolyseur comme il n'en existe pas encore, susceptible de produire de l'énergie d'origine renouvelable à grande échelle, commence l'expert. C'est aussi un investissement de cet ordre qui peut encourager les grands logisticiens français à s'équiper en véhicules à hydrogène».

    Le Journal du Dimanche du 28 juillet

Défense
  • Défense
    Défense européenne : entretien avec Arnaud Danjean
    Arnaud Danjean, spécialiste des questions de défense et de sécurité, député européen, accorde un entretien à L’Opinion. Il déplore : «Au niveau de l’Union européenne (UE), la défense devait être à la fois une nouveauté et une priorité. La nouveauté subsiste dans le projet de budget, approuvé le 21 juillet par le Conseil européen, mais on ne peut plus parler de priorité». Concernant le Fonds Européen de Défense (FED), M. Danjean souligne : «C’est d’abord un outil pour l’industrie et la recherche» or «il devait être pourvu à hauteur de 13 milliards et le sera de 7 milliards». De plus «la mise en œuvre du FED n’est pas finalisée et fera l’objet de règlements. Plutôt que de se concentrer sur deux ou trois projets structurants, on risque d’être dans une logique de saupoudrage et de redistribution», avertit le député.

    L’Opinion du 28 juillet
  • Défense
    Le général Jean-Marc Vigilant, nouveau directeur de l'Ecole de Guerre
    Le général de brigade aérienne Jean-Marc Vigilant a pris ses fonctions de directeur de l'Ecole de Guerre lundi 27 juillet. Le général totalise 3 000 heures de vol et 90 missions de guerre, précise Air & Cosmos. Il a notamment été déployé en Irak, de 2018 à 2019, en tant que représentant national principal de théâtre de l’opération Chammal, où il a supervisé l’emploi des forces françaises sous commandement américain au Levant. Il était également membre du groupe de commandement de la Force interarmées interalliés pour l’opération Inherent Resolve en Irak et en Syrie.

    Air & Cosmos du 28 juillet

Espace
  • Espace
    Le lancement d'Ariane 5 repoussé au 31 juillet
    Le lancement de la fusée Ariane 5, qui était prévu ce 28 juillet, est repoussé. «Afin de procéder à des inspections techniques complémentaires sous la coiffe et le SYstème de Lancement Double Ariane (SYLDA), la phase finale des opérations de préparation du Vol Ariane n°253 (VA253) n’a pas été engagée par Arianespace. La date de lancement la plus proche visée pour ce lancement est le vendredi 31 juillet à 18h30, heure de Kourou», indique Arianespace. «Le lanceur Ariane 5 et les trois satellites à bord sont en configuration stabilisée et en totale sécurité», précise le communiqué.

    Le Journal de l’Aviation du 28 juillet

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Groupe ADP : résultats semestriels
    Le Groupe ADP a enregistré une perte nette de 535 millions d'euros au premier semestre, contre 250 millions d'euros de bénéfice il y a un an, avec un trafic en chute de plus de 62% dans les aéroports parisiens, a-t-il annoncé lundi. "Les mois d'avril et mai ont connu un trafic quasiment nul et la reprise du trafic a été lente aux mois de juin et de juillet", a commenté le PDG du groupe Augustin de Romanet, cité dans un communiqué, ajoutant que "l'ensemble des activités du groupe avait été fortement affecté" par la crise du coronavirus. M. de Romanet a indiqué attendre un retour de trafic aérien à Paris au niveau de 2019 «entre 2024 et 2027».

    Ensemble de la presse du 28 juillet
  • Aviation Commerciale
    Ryanair perd 185 millions d'euros en trois mois suite à la crise sanitaire
    Ryanair a annoncé lundi avoir subi une perte nette de 185 millions d'euros entre avril et juin (le premier trimestre de son exercice décalé), en raison de la paralysie du trafic aérien provoqué par la pandémie. La compagnie avait prévenu que sa perte pourrait atteindre 200 millions d'euros sur la période. Ryanair a repris ses vols le 1er juillet, mois au cours duquel la compagnie devrait tourner à 40% de ses capacités habituelles, avant de monter en puissance et d'atteindre 70% en septembre.

    Ensemble de la presse du 28 juillet