Synthèse de presse

Environnement
  • Environnement
    Philippe Petitcolin appelle à «renforcer le soutien de l’Etat au développement rapide d’une filière européenne de carburants durables pour l’aviation»
    Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, s’exprime dans L’Usine Nouvelle, à l’occasion de la série «l’appel des 30 pour sauver l’industrie» du magazine. Le dirigeant rappelle que l’industrie aéronautique s’est fixé des objectifs ambitieux de décarbonation, prévoyant d’atteindre la neutralité carbone du transport aérien à l’horizon 2050 : «c’est un objectif réaliste», explique-t-il. «Il est atteignable en réalisant 40% de l’effort par l’innovation et la technologie (nous nous sommes fixés l’objectif d’une prochaine génération de moteurs ultra-sobres en énergie à l’horizon 2035, et 75% de notre R&T y est consacrée), 10 à 20% de l’effort par l’optimisation des opérations en vol et au sol, et 40% par la substitution du kérosène classique par des carburants durables (biocarburants durables sans concurrence avec l’agriculture alimentaire ou carburants synthétiques, y compris à base d’hydrogène)». Le dirigeant souligne : «c’est donc en grande partie le rythme de montée en puissance de ces carburants durables qui déterminera l’horizon d’atteinte de l’objectif». Il conclut : «une ambition forte de la France pour créer et développer très rapidement cette filière au niveau européen est aujourd’hui nécessaire. C’est une condition clé pour que notre continent s’impose comme le pionnier de l’aviation décarbonée et permette au plus grand nombre de continuer à voyager librement dans le monde, sans mettre en péril ses équilibres écologiques».

    L’Usine Nouvelle du 30 septembre
  • Environnement
    La mutation vers l’avion vert, essentielle pour Toulouse et la région Occitanie
    Le secteur aéronautique restera «essentiel et stratégique» pour Toulouse, s'il s'engage dans la mutation vers l'avion vert notamment, a indiqué, mardi 29 septembre, une commission indépendante consacrée à l'avenir de Toulouse, commanditée par la Métropole et la région Occitanie. «La crise est globale, et notre point de vue est que la réponse doit vraiment être locale. La capacité de rebond (du territoire) va décider de son avenir», a affirmé Jean Tirole, prix Nobel d'économie, lors d'une conférence de presse présentant les conclusions de la commission, au côté du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, et de la présidente de région Carole Delga. «L'avion vert on y croit, et objectivement ça va demander des compétences différentes», a insisté la présidente de la mission, Marion Guillou. De plus, «dans une logique de développement résilient, il apparaît judicieux de stimuler d'autres secteurs» également, pour devenir «la capitale européenne de l'Espace du futur», grâce à une maîtrise des procédés de fabrication des satellites miniatures, selon la commission. Les experts invitent la Région et la Métropole à soutenir les candidatures de Toulouse pour l'accueil du Centre européen pour les prévisions météorologiques et le Centre d'excellence de l'OTAN dans le domaine spatial. Jean Tirole et Marion Guillou accordent une interview à La Dépêche du Midi, dans laquelle ils détaillent les conclusions de la commission.

    Le Figaro et La Dépêche du Midi du 30 septembre

Industrie
  • Industrie
    Safran prend des engagements pour féminiser l’industrie aéronautique
    Stéphane Dubois, Directeur Groupe des Ressources Humaines chez Safran, accorde un entretien à Aerocontact. Il expose les actions significatives et des engagements concrets pris pour améliorer tous les aspects de l’égalité professionnelle au sein du Groupe – notamment pour briser le «plafond de verre». «L'index Safran d'égalité professionnelle (calculé pour chaque société du Groupe basée en France) est passé de 87/100, en 2018, à 89/100 en 2019. La grande majorité de nos sociétés sur le territoire français ont fait au moins aussi bien ou ont progressé, décrochant des notes comprises entre 77 et 94/100. Cela témoigne des efforts réalisés notamment pour réduire les écarts salariaux», note-t-il. «En interne, un de nos objectifs est de briser le plafond de verre, notamment en soutenant les femmes pour qu'elles gravissent les échelons et occupent des fonctions managériales. Notre défi est de pouvoir proposer à ces femmes des postes à fort potentiel de développement», explique M. Dubois. «Nous sommes convaincus que la mixité et la diversité sont des leviers de créativité, de performance collective et d'innovation», conclut-il.

    Aerocontact du 30 septembre
  • Industrie
    Palantir, partenaire d'Airbus, vient d'entrer en Bourse
    La société américaine de big data Palantir a réalisé, le 29 septembre, son entrée sur le New York Stock Exchange. Palantir propose de jouer un rôle de catalyseur de la transformation numérique des grandes entreprises, via ses deux plateformes logicielles : Gotham, pour les institutions, et Foundry, pour les entreprises. L’entreprise a collaboré avec Airbus pour la réalisation de la plateforme Skywise.

    L’Usine Nouvelle du 30 septembre
  • Industrie
    MEDEF : entretien avec Geoffroy Roux de Bézieux
    Le président du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux, accorde un entretien aux Echos. Il salue les principaux axes du plan de relance, mais s'inquiète des nombreuses conditions posées pour les aides publiques à l'investissement : «l'administration est allée trop loin dans les prescriptions et cette complexité risque de décourager les PME. Nous avons un travail à réaliser avec Bercy pour assouplir ces critères de façon à ce que ces aides à l'investissement ne bénéficient pas seulement aux grands groupes», indique-t-il. Concernant le plan de relance, il souligne : «plusieurs volets correspondent à nos attentes, comme la baisse des impôts de production bien ciblée sur le made in France. Les premiers retours sur le plan jeunes sont très positifs, nous espérons notamment que les embauches en apprentissage seront proches de celles de 2019, qui étaient à un niveau record. Nous mobilisons d'ailleurs les entreprises sur cet objectif».

    Les Echos du 30 septembre
  • Industrie
    PGE : l’Etat anticipe très peu de défauts
    Le gouvernement prévoit une très faible sinistralité des prêts garantis par l'Etat (PGE) l'année prochaine, relèvent Les Echos. «Les dépenses budgétaires liées à l'exercice des garanties accordées sont estimées à 1,3 milliard d'euros en 2021», indique le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, dans le dossier de presse du projet de loi de finances 2021. Cela correspond à «une sinistralité proche de 1% sur un an», observe le quotidien, si l'on rapporte ce chiffre à un volume de 140 milliards d'euros de PGE qui doivent être accordés d'ici la fin de l'année. Les entreprises ont jusque six ans au total pour rembourser leur PGE.

    Les Echos du 30 septembre

Espace
  • Espace
    Les Emirats Arabes Unis prévoient d’envoyer un rover sur la Lune d'ici 2024
    Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont annoncé ce mardi 29 septembre le lancement d'une mission lunaire d'ici 2024. Le vice-président émirati et émir de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum, a écrit sur Twitter : «Nous avons lancé un projet émirati pour explorer la Lune. Ce sera un rover lunaire de fabrication émiratie qui atterrira sur la surface de la Lune d'ici 2024». En juillet dernier, les Emirats ont déjà lancé la première mission spatiale arabe, dénommée Al-Amal («Espoir»), vers Mars.

    Les Echos du 30 septembre
  • Espace
    Airbus Defence and Space et les forces de défense finlandaises ont signé un accord de partenariat pour soutenir les capacités nationales de la Finlande
    Airbus Defence and Space Finland et le commandement logistique des forces de défense finlandaises ont signé un accord de partenariat afin de soutenir les systèmes de cybersécurité des forces de défense finlandaises. Le nouvel accord s'inscrit dans le cadre général de la Finlande pour la préparation aux crises et le soutien des systèmes critiques. Initiée dès 2010, «cette coopération à long terme a permis à Airbus de se doter de solides compétences dans le développement et l'intégration de technologies de pointe qui contribuent à garantir la sécurité de l'approvisionnement en Finlande», précise Airbus Defence and Space dans un communiqué.

    Defpost.com et Marketscreener.com du 30 septembre
  • Espace
    Le module russe Nauka est arrivé à Baïkonour
    Le module-laboratoire multifonctionnel MLM Nauka de Roscomos a été expédié le 10 août dernier vers le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, rapporte Air & Cosmos. Le module a intégré le bâtiment d'assemblage et d'essai de la société RKK Energia, qui réalisera l'aménagement final du module, en vue d'un envoi vers la Station spatiale internationale le 20 avril 2021, par un lanceur Proton M. Dédié à la recherche et au stockage, le module est équipé de panneaux solaires, de systèmes de navigation, de guidage et de contrôle d’attitude, ainsi que du bras télémanipulateur européen ERA. Son lancement, initialement prévu en 2007, interviendra avec 14 ans de retard.

    Air & Cosmos du 30 septembre

international
  • international
    Litige Airbus-Boeing : l’OMC autorise l'UE à instaurer de nouvelles taxes
    Selon Reuters, l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a officiellement autorisé l'Union européenne à imposer de nouveaux tarifs douaniers sur 4 milliards de dollars de produits américains, en représailles aux subventions accordées à Boeing. Cette décision fait écho à l’autorisation donnée en octobre 2019 par l'OMC aux Etats-Unis pour appliquer des taxes douanières sur 7,5 milliards de dollars d'importations en provenance de l'UE, en raison de subventions accordées à Airbus.

    Reuters, BFM-TV et Zonebourse.com du 30 septembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Ouverture du nouvel aéroport de Berlin le 31 octobre
    L’aéroport Berlin-Brandenburg Willie Brandt (BER) ouvrira le 31 octobre, avec neuf ans de retard, a confirmé mardi le directeur général du projet, Engelbert Lütke-Daldrup. Le terminal 1 ouvrira dès cette date avec l'atterrissage de premiers appareils de Lufthansa et EasyJet. L'actuel aéroport de Schönefeld, également au sud de la capitale, deviendra lui le terminal 5. D'autres terminaux devraient ouvrir l'an prochain.

    Le Figaro du 30 septembre