Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    La France a signé la vente de 18 Rafale à la Grèce
    Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, et Theodoros Lagios, directeur général de l’armement et des investissements du ministère de la Défense grec, ont signé à Athènes, lundi 25 janvier, en présence de Florence Parly, ministre française des Armées, et de Nikolaos Panagiotopoulos, ministre grec de la Défense, deux contrats portant, d’une part, sur la livraison de 12 Rafale au standard le plus récent (F3R) prélevés sur la flotte des forces françaises, et de 6 avions de combat neufs, et d’autre part, sur le soutien logistique associé, prestations de services et de formation, dont un simulateur de vol, fournies par Dassault Aviation et l'armée de l'Air française. Un troisième contrat concerne l'armement des avions, soit des missiles de croisière Scalp, antinavires AM39 Exocet et antiaériens Mica, ainsi que des missiles air-air à longue portée Meteor. Il a été paraphé par Éric Béranger, PDG de MBDA. Les livraisons des avions débuteront à partir de l’été 2021, puis s’échelonneront sur deux ans. Avec ce contrat, le Rafale franchit le cap des 100 exemplaires vendus à l'international (114 précisément) auprès de quatre clients : l'Égypte (24), le Qatar (36), l'Inde (36) et la Grèce (18). La France doit de plus passer une commande complémentaire de 12 Rafale, pour remplacer au sein des forces armées les 12 appareils prélevés au bénéfice de la Grèce. « L’arrivée du Rafale dans l’Armée de l’Air hellénique marque la qualité des liens stratégiques entre la Grèce et la France et la poursuite d’une solide relation, depuis plus de quarante-cinq ans, avec Dassault Aviation et ses partenaires industriels Thales et Safran », souligne Dassault Aviation. « La Grèce est un partenaire européen de premier plan, un membre majeur de l’OTAN et un partenaire privilégié de la France, aux côtés duquel Dassault Aviation se tient de façon indéfectible depuis plus de quarante-cinq ans. La continuité de notre présence en Grèce, y compris dans les moments les plus difficiles, est une preuve de la qualité de cette relation. C’est pourquoi je suis fier et heureux de signer aujourd’hui ce contrat qui symbolise la poursuite de l’engagement pris par Dassault Aviation depuis 1974 auprès de la Grèce. Je remercie les autorités grecques qui nous ont renouvelé leur confiance. Je les assure de notre mobilisation totale pour atteindre les objectifs fixés », a déclaré Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation.

    Ensemble de la presse du 26 janvier
  • Défense
    L'OTAN choisit Thales pour équiper son futur cloud de défense
    L’OTAN a sélectionné l’offre Nexium Defence Cloud de Thales afin de déployer le cloud de ses futurs centres de commandement modulaires. La technologie de Thales doit offrir une interopérabilité et une communication ultra-sécurisée entre le centre de commandement et les théâtres d'opérations, et accélérer la transformation numérique des forces armées coalisées. Déployable en moins de 24 heures, la solution Nexium Defence Cloud permet à l'OTAN de réduire le nombre de ses ingénieurs informatiques sur sites, grâce à son système d’orchestration, en réduisant les déploiements des services informatiques et applicatifs de sites distants de plusieurs milliers de kilomètres à quelques heures, avec un nombre d’experts limité. « Basée sur une approche globale incluant à la fois la gestion des applications, l’IT (Information Technology), les réseaux et la sécurité, cette solution repose également sur une architecture adaptée pour divers niveaux de confidentialité », précise Thales. « Cette solution, la plus compacte, intégrée et modulaire du marché, inclut tous les constituants des postes de commandements militaires (caissons, serveurs, stockage de données, système de supervision…), répondant au niveau de performance exigé en termes de volume, taille, poids et consommation énergétique, simplifiant la logistique de déploiement », explique le groupe.

    Ensemble de la presse du 26 janvier
  • Défense
    Le Royaume-Uni développe un chasseur piloté à distance
    Le ministère de la défense britannique a annoncé le 25 janvier le lancement d'un prototype de chasseur piloté à distance. Ce projet, connu sous le nom de « Mosquito », est intégré au programme LANCA (Lightweight Affordable Novel Combat Aircraft). Une enveloppe de 30 M£ lui sera allouée, afin d’aboutir à un premier prototype d'ici trois ans. Un démonstrateur à l'échelle 1 devrait pouvoir réaliser des essais en vol d'ici fin 2023. Spirit AeroSystems a été choisi pour diriger l'équipe de recherche, dont Northrop Grumman UK fait également partie. « Nous adoptons une approche révolutionnaire, en nous tournant vers une combinaison inédite faisant collaborer des essaims de drones et des chasseurs sans équipage, comme Mosquito, aux côtés d'avions de combat pilotés comme le Tempest, qui transformera l'espace de combat d'une manière inédite », a déclaré le chef d'Etat Major de la Royal Air Force, l'Air Chief Marshal Mike Wigton.

    Air & Cosmos du 26 janvier
  • Défense
    Lockheed Martin et Sikorsky-Boeing lancent l'hélicoptère d'assaut avancé Defiant X
    Lockheed Martin et Sikorsky-Boeing ont mis au point l'hélicoptère militaire de pointe Defiant X, en cours de développement dans le cadre du concours de l’armée américaine pour le futur avion d'assaut à long rayon d'action (Future Long Range Assault Aircraft, FLRAA) de l'armée américaine. L’appareil est conçu pour remplacer l'hélicoptère Black Hawk. Il dispose d’un rotor coaxial rigide et d’une hélice propulsive, largement similaire au démonstrateur technologique qui l'a précédé, le SB-1 Defiant. Des modifications ont été apportées au train d'atterrissage, ainsi qu’aux stabilisateurs verticaux, qui ont été redessinés. Le fuselage de l'appareil sera réalisé en matériaux composites et la cabine permettra de transporter douze soldats équipés.

    Air & Cosmos du 26 janvier

Industrie
  • Industrie
    Airbus Helicopters a enregistré 268 commandes nettes en 2020
    Airbus Helicopters annonce avoir enregistré 268 commandes nettes en 2020. Les commandes brutes se sont inscrites à 289. Les livraisons se sont établies à 300, ce qui a permis de stabiliser la part de marché de 48% du marché civil et parapublic et de maintenir la position de leader d'Airbus Helicopters sur le marché, « grâce à sa large gamme de produits compétitifs conçus pour permettre aux clients d'effectuer une multitude de missions », indique le groupe. « Nous avons certifié le H145 à cinq pales et le H160 et avons posé des bases solides pour notre poursuite des technologies à zéro émission avec notre démonstrateur CityAirbus », a souligné Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters.

    Les Echos du 26 janvier
  • Industrie
    Famille Airbus A320neo : Frontier Airlines choisit les moteurs Pratt & Whitney GTF
    Frontier Airlines a choisi les moteurs Pratt & Whitney GTF pour équiper les 134 exemplaires de la famille Airbus A320neo faisant partie de la commande passée par IndiGo Partners lors de l'édition 2017 du Dubai Airshow. Les moteurs GTF équiperont 49 Airbus A320neos, 67 Airbus A321neos et 18 Airbus A321XLR. La compagnie aérienne a également conclu un accord de maintenance des moteurs avec Pratt & Whitney, qui comprendra un support technique sur site.

    Air & Cosmos du 26 janvier
  • Industrie
    Daher livre le premier Kodiak 100 français à Héli-Béarn
    Daher a livré un Kodiak 100 à la société Héli-Béarn (Pau-Pyrénées), qui devient le premier client français du monoturbopropulseur. L’appareil, fabriqué dans l’Idaho (Etats-Unis) sera basé à Pau et exploité par Héli-Béarn pour le largage de parachutistes sportifs. Cette première livraison d’un Kodiak 100 à un client français apparaît comme la touche finale à l’intégration du constructeur américain Quest Aircraft dans le groupe français Daher, qui l’a racheté en 2019. Dans la configuration retenue, le Kodiak 100 est doté d’une porte coulissante et de bancs permettant d’emmener jusqu’à 15 parachutistes. « Capable de monter à 3 000 m (12 000 ft) en 9 min 30, il peut assurer une moyenne de 4 rotations à l’heure », précise Daher.

    Aerobuzz du 26 janvier
  • Industrie
    Le Haut Conseil à l'Egalité veut étendre la loi de 2011 sur la parité en entreprise
    Dix ans après la loi Copé-Zimmermann, le Haut Conseil à l'Egalité hommes-femmes (HCE) appelle à « poursuivre cette dynamique de quotas au sein des comités exécutifs et de direction: 20% dans trois ans puis 40% dans six ans ». Le HCE appelle à l'extension aux comités exécutifs et de direction de la loi Copé-Zimmermann de 2011, qui impose un quota de 40% de femmes dans les conseils d'administration (CA) des grandes et moyennes entreprises. La part de femmes dans les CA des entreprises du CAC40 a plus que doublé depuis la signature de cette loi, de 20,6% en 2011 à 44,6% en 2020. Soulignant que cette loi a surtout eu un impact dans les entreprises où des quotas étaient imposés et où un suivi était opéré, le HCE estime nécessaire de « renforcer le suivi de l'ensemble des entreprises visées par les obligations de parité dans leur instance de gouvernance ». Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, s'est dit favorable à l'instauration de quotas dans les entreprises pour faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes, une cause pour laquelle il souhaite le dépôt d'une proposition de loi à la mi-mars.

    Ensemble de la presse du 26 janvier

Environnement
  • Environnement
    Aviation électrique : Green Aerolease s’associe à Pipistrel Aircraft
    La jeune société Green Aerolease, filiale du groupe finistérien W3, signe un partenariat avec Pipistrel Aircraft, portant sur la commande de 50 avions biplaces Velis Electro, destinés à la formation des pilotes. Les avions biplaces électriques vont être proposés à la location à partir de l’été 2021. Le petit avion biplace baptisé Velis Electro est, à ce jour, le premier et seul avion électrique certifié par l’agence de sécurité aérienne de l’Union européenne (EASA).

    La Tribune et Aerobuzz du 26 janvier

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Air France renouvelle son partenariat avec Michelin et signe avec Mooncard
    Air France et Michelin ont renouvelé leur contrat de fourniture de pneus d’avions pour l’ensemble de la flotte, à l’exception des Boeing 787, entretenus par KLM. Le partenariat portera aussi sur le développement de services et de solutions pour une aviation plus durable. « Michelin proposera à Air France des solutions toujours plus ambitieuses à l’exemple de ses filières de recyclage innovantes, de ses résines écologiques haute performance, ou encore de ses capacités d’impressions 3D métal ou plastique » expliquent les deux partenaires dans un communiqué. Michelin participe de plus à des programmes de recherche européens et travaille sur des technologies de rupture pour alléger ses pneumatiques et les systèmes associés, afin de réduire la consommation de carburant en vol. Air France a par ailleurs signé un partenariat avec Mooncard, jeune pousse française spécialisée dans les cartes de paiement dédiées aux frais professionnels. Ce partenariat permettra aux clients de la startup de cumuler des « miles » Air France, et des 35 compagnies membres de Flying Blue, lors de chaque paiement réalisé avec ses cartes.

    Aerobuzz et Le Figaro du 26 janvier