Synthèse de presse

Environnement
  • Environnement
    Trafic aérien : une reprise concomitante au développement de l’aviation décarbonée
    Guillaume Faury, CEO d’Airbus, et Eamonn Brennan, directeur général d’Eurocontrol (agence européenne de gestion du trafic aérien), ont souligné, lors d’une visioconférence organisée par Eurocontrol, que le trafic de passagers sur les vols domestiques et le fret aérien progressent en Europe, mais que « le fonctionnement courant reste très affecté par la pandémie ». Guillaume Faury a remarqué que d’autres marchés tels que les Etats-Unis affichent de meilleurs redressements. Selon le dirigeant, le trafic des monocouloirs pourrait retrouver ses niveaux d’avant 2019 « en 2023 », avant celui des gros-porteurs. Guillaume Faury a souligné l’évolution en cours en faveur du développement de l’aviation décarbonée. Il regrette que l’utilisation de carburant durable (SAF) reste minimale, à environ 1% au niveau global, alors que les avions Airbus peuvent en utiliser en mélange à 50%. « Ce dont nous avons besoin, ce n’est pas seulement d’un bon avion, [mais] d’un cadre réglementaire », a-t-il déclaré ; « nous devons donc travailler avec les régulateurs pour définir de nouvelles règles pour ce type d’avions ». Les SAF seront « très importants » pour aider l’industrie à respecter ses engagements sur les émissions de CO2. L’hydrogène jouera également un « grand rôle, et probablement un rôle de plus en plus important ». Un cadre devra être mis en place pour un approvisionnement rapide des aéroports. La « forte dynamique de l’hydrogène » constatée dans de nombreux secteurs est « très encourageante », selon Guillaume Faury. Le premier avion à hydrogène d’Airbus est annoncé pour 2035.

    Les Echos et Air Journal du 31 mars
  • Environnement
    ATR développe l’aviation régionale décarbonée
    ATR (filiale à 50-50 d'Airbus et de l'italien Leonardo, basée à Toulouse), travaille avec ses partenaires au développement de l’aviation régionale décarbonée. Le constructeur prévoit une série d’améliorations aux trois modèles existants - ATR42, ATR 72 et ATR cargo, susceptibles de réduire de 30% l'empreinte carbone de ses avions, en attendant le développement de l’ATR du futur. « Pour faire voler un avion de la taille des nôtres, le nombre des batteries nécessaires occuperait la totalité de la capacité d'emport de nos avions », souligne Stéphane Viala, directeur de l'ingénierie d'ATR, cité par Les Echos. « La solution, c'est l'hydrogène. En revanche, il est encore trop tôt pour dire si l'on utilisera directement de l'hydrogène liquide comme carburant ou bien dans une pile à combustible », poursuit-il. L’utilisation en plus grande quantité de carburants non fossiles, biologiques ou de synthèse, permettrait de réduire le bilan carbone d'un vol de 80%. « Nos avions sont déjà certifiés pour voler avec jusqu'à 50% de carburants alternatifs. Nous pourrions aller au-delà. Mais le problème principal reste la faible disponibilité de ces nouveaux carburants », explique Stéphane Viala. A terme, l'ambition d'ATR est de parvenir au « zéro émission » de CO2, à un horizon compris entre 2035 et 2040.

    Les Echos du 31 mars
  • Environnement
    Avion « zéro émission » : les progrès de l’aviation légère
    Les Echos consacrent un article détaillé à l’essor de l’aviation légère « verte », portée par de multiples initiatives en France et dans le monde. Le développement de petits avions de tourisme 100% électriques ou hybrides, pouvant transporter des passagers, pourrait s'étendre prochainement vers les petites lignes régionales. Plus de 300 projets existent à travers le monde, portés notamment par Pipistrel (Slovénie), Ampaire (Etats-Unis), Tecnam (Italie)... En France, de jeunes entreprises, comme Aura Aero à Toulouse, Avions Mauboussin à Belfort ou VoltAero à Royan, développent des solutions innovantes. Airbus, Daher et Safran travaillent également depuis deux ans sur Eco Pulse ™, un projet de démonstrateur hybride basé sur le TBM de Daher, doté de six moteurs électriques, qui devrait effectuer son premier vol en 2022. Ailleurs en Europe, l'italien Tecnam, associé au motoriste britannique Rolls-Royce, et le suédois Heart Aerospace, associé à Finnair, ont également des projets d'avions de 19 places, annoncés pour 2026.

    Les Echos du 31 mars
  • Environnement
    Hydrogène : le producteur d'électrolyseurs Genvia inauguré à Béziers
    Après la réception des premiers éléments pour la ligne de fabrication pilote des électrolyseurs dédiés à la production d'hydrogène vert, Genvia, joint-venture du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) de Grenoble et du groupe Schlumberger, a été officiellement inaugurée mardi 30 mars. Si l'expérience est concluante, une gigafactory dédiée pourrait voir le jour à Béziers (Hérault). « L'objectif est d'être en-dessous de deux euros le kilowatt d'hydrogène vert pour ne pas dépasser un coût de production de 40 euros le mégawatt à terme », explique Florence Lambert, la nouvelle PDG de Genvia, citée par La Tribune. Pour cela, la mission de cette joint-venture émergente sera de fabriquer des électrolyseurs haute température à oxyde solide, technologie mise au point par le CEA de Grenoble.

    La Tribune du 31 mars

Espace
  • Espace
    Philippe Baptiste prendra la succession de Jean-Yves Le Gall au CNES
    Le président de la République, Emmanuel Macron, a désigné Philippe Baptiste pour prendre la succession de Jean-Yves Le Gall à la tête du Centre national d'études spatiales. Docteur en informatique, Philippe Baptiste a fait l'essentiel de sa carrière au CNRS. Professeur chargé de cours à l'Ecole Polytechnique de 2002 à 2011, il rejoint en 2002 le LIX (laboratoire d'informatique CNRS-Polytechnique) dont il prend la direction en 2008. En 2010, il est nommé directeur de l'INS2I (Institut des sciences de l'information et de leurs interactions) et, en 2014, il devient directeur général délégué à la science du CNRS. Il est Conseiller éducation, enseignement supérieur, jeunesse et sports au cabinet du Premier ministre, depuis le 12 novembre 2019, et ancien directeur de cabinet de la ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal.

    Ensemble de la presse du 31 mars
  • Espace
    Quatrième essai infructueux pour la fusée Starship de SpaceX
    Après trois tentatives infructueuses, le nouveau prototype de la fusée Starship de SpaceX, SN11, s’est écrasé lors d’un essai, a confirmé sur Twitter Elon Musk, le fondateur de l’entreprise, mardi 30 mars. SN11 est le 11ème prototype de la fusée Starship, que SpaceX espère pouvoir un jour envoyer vers la Lune, Mars, ou plus loin encore, avec des passagers à son bord. C’était le 4ème prototype à prendre son envol, et à tenter de revenir au sol pour un atterrissage vertical en douceur. SN8 et SN9 avaient été lancées respectivement en décembre et en janvier, mais s’étaient écrasées et avaient explosé, tandis que SN10, le 3 mars, avait réussi à atterrir, mais avait également explosé quelques minutes plus tard.

    Ensemble de la presse du 31 mars
  • Espace
    Virgin dévoile son VSS Imagine
    La société Virgin Galactic, filiale de Virgin Group et dédiée au développement commercial des vaisseaux spatiaux, a dévoilé son vaisseau spatial de troisième génération, le VSS (pour Virgin SpaceShip) Imagine. Les premiers essais au sol avec vols planés du VSS Imagine sont prévus pour l’été 2021 depuis Spaceport America (Nouveau Mexique, Etats-Unis). A présent dotée de deux vaisseaux spatiaux, Virgin Galactic poursuit son objectif d'envoyer des touristes dans l'espace à l'horizon 2022. Le deuxième vaisseau de Virgin Galactic, le VSS Unity, a quant à lui réalisé son premier vol en 2016 et poursuit ses essais, le prochain étant prévu pour mai 2021. Un autre VSS de la même catégorie que le VSS Imagine, le VSS Inspire, est en cours de fabrication.

    L’Usine Nouvelle du 31 mars

Défense
  • Défense
    Airbus Helicopters : les garde-côtes japonais ajoutent deux H225 à leur flotte
    Les garde-côtes japonais (JCG) vont ajouter deux nouveaux hélicoptères H225 à leur flotte, ce qui porte à 17 le nombre total de Super Puma qu'ils possèdent, soit deux AS332 et 15 H225. La JCG, plus grand exploitant de Super Puma au Japon, a reçu son dixième H225 en février de cette année. Les nouveaux hélicoptères rejoindront sa flotte croissante pour soutenir les activités côtières territoriales, l'application de la sécurité, ainsi que les missions de secours en cas de catastrophe dans le pays. Le H225 est le dernier membre de la famille Super Puma d'Airbus Helicopters, qui a accumulé plus de 5,7 millions d'heures de vol dans le monde entier. « Équipé d'instruments électroniques de pointe et d'un pilote automatique de précision réputé, le H225 offre une endurance exceptionnelle et une vitesse de croisière rapide, et peut être doté de divers équipements pour répondre à une variété de rôles », précise Airbus Helicopters.

    Boursorama du 31 mars

Industrie
  • Industrie
    Daher lance le Kodiak 100 Series III premium
    Aerobuzz consacre un article au Kodiak 100 Series III premium, nouvelle évolution du monoturbopropulseur utilitaire Kodiak 100 présentée par Daher, qui a acquis le constructeur américain Quest Aircraft, en 2019. « Daher fait bénéficier le Kodiak de l’expertise du TBM », souligne Aerobuzz. Fabriquée à Sandpoint (Idaho, Etats-Unis), la nouvelle version de l’utilitaire comporte des nouveautés notamment sur l’avionique. Outre la mise à jour de la suite Garmin G1000 NXi associée au pilote automatique GFC700, Daher propose le nouveau radar météo GWX 75 de Garmin qui se caractérise par une définition plus fine des cellules orageuses, que l’on retrouve dans le TBM. Le Kodiak est désormais équipé de l’avertisseur de trafic (TAS) Garmin GTS800, du système SurfaceWatch de gestion de pistes d’atterrissage ou encore du système de vision synthétique.

    Aerobuzz du 31 mars
  • Industrie
    « Les composites sont des matériaux clés », souligne Ilham Kadri, PDG de Solvay
    Dans un entretien accordé à L’Usine Nouvelle, Ilham Khadri, PDG de Solvay, souligne les perspectives offertes aux matériaux composites dans l’aéronautique. « Il s’agit d’un marché sur le long terme. Les composites sont des matériaux prometteurs, dont la croissance devrait se poursuivre, même si, à court terme, le marché est en recul. Ils sont clés dans la conception des avions de nouvelle génération, permettant de les alléger. Ils représentent aujourd’hui près de 50% des gros-porteurs et 25% des moyen-courriers et nos produits Solvay sont bien positionnés sur ce segment », souligne-t-elle.

    L’Usine Nouvelle du 30 mars
  • Industrie
    La plateforme RH Coopair favorise la diversification des acteurs de la filière aéronautique
    En Occitanie, la plateforme Coopair permet l’organisation, depuis septembre 2020, du prêt de main-d’œuvre dans le secteur aéronautique. Développée par le bureau d’études Altitude Aerospace et la startup toulousaine Staffteam, et soutenue par la région, Coopair met en œuvre des algorithmes capables de mettre en relation l’offre et la demande, sur la base de référentiel de mots-clés qui définissent chaque profil et chaque besoin des entreprises. À ce jour, une centaine d’entreprises se sont inscrites, pour l’essentiel des TPE et des PME, représentant plus de 250 profils. Le dispositif pourrait favoriser la diversification des industriels, leurs salariés acquérant ainsi de nouvelles compétences.

    L’Usine Nouvelle du 31 mars

international
  • international
    Le Parlement européen prêt à généraliser le passeport sanitaire début juin
    La Commission européenne a déclaré, lundi 29 mars, prévoir une entrée en vigueur « d'ici à juin » du « certificat vert numérique », ou « passeport sanitaire » européen. Ce document est destiné, dans la perspective de la saison estivale, à faciliter les déplacements des Européens en attestant qu'ils ont été vaccinés contre la Covid-19, ont passé un test PCR négatif ou sont immunisés après avoir été infectés. « Le troisième trimestre est crucial pour une majorité de compagnies aériennes européennes », a souligné la semaine dernière le directeur général d'Air France-KLM, Benjamin Smith, lors d'une conférence de presse organisée par l'association des compagnies aériennes européennes A4E. Benjamin Smith a souligné qu’il est « dans l'intérêt de tous (...) que l'on ait redémarré le 1er juillet ». Alexandre de Juniac, directeur général de l'Association internationale du transport aérien (IATA), et Jean-François Rial, président de Voyageurs du Monde et de l'Office du tourisme de Paris, interrogés mardi 30 mars sur BFM Business, ont exprimé leur soutien à cette mesure et leur confiance dans la reprise du trafic touristique à l’issue de la pandémie.

    Ensemble de la presse du 31 mars

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Ryanair rouvre sa base à Toulouse
    La compagnie low-cost irlandaise Ryanair vient d'annoncer la réouverture de sa base à Toulouse à compter du mois de juin. Elle revoit toutefois son offre à la baisse avec 18 destinations, un seul avion et un effectif limité à 30 personnes. « Jusqu'au mois de mai, le trafic sera réduit. Mais nous espérons qu'à partir du mois de juin la situation sera plus favorable. Au Royaume-Uni ou en Israël, avec le succès de la campagne de vaccination, les pays retrouvent une forme de normalité. Nous sommes très optimistes sur le fait que la plupart des pays européens vont accélérer leur campagne dans les prochains mois. Nous devrions opérer la majorité de vols durant l'hiver et retrouver le niveau avant Covid », a déclaré Dara Brady, directeur marketing de Ryanair.

    Ensemble de la presse du 31 mars