Synthèse de presse

Espace
  • Espace
    Arianespace a opéré avec succès le déploiement de 36 satellites OneWeb
    Vendredi 18 décembre, Arianespace a lancé 36 satellites pour le compte de OneWeb, au moyen d’un lanceur Soyouz opéré depuis la base russe de Vostotchny, en Sibérie. Ce lancement porte la flotte totale à 110 satellites en orbite basse. Les satellites sont destinés à fournir des services d’internet haut débit sur toute la planète. Il s’agit de la 53e mission Soyouz menée par Arianespace et sa filiale Starsem, du quatrième lancement global de OneWeb et du troisième opéré en 2020. OneWeb relance ainsi le déploiement de sa constellation, qui avait été suspendu avec la mise en faillite de la société, en mars dernier. Début juillet, OneWeb avait été reprise par un tandem associant l’État britannique et le groupe indien Bharti, propriétaire de l’opérateur Airtel. Pour Arianespace, une dernière mission est prévue en 2020, le 28 décembre, pour le compte du ministère des Armées, afin de placer sur orbite CSO2, le second satellite d’observation de nouvelle génération des militaires français. Arianespace aura alors effectué dix lancements en 2020, contre neuf en 2019, un exploit dans le contexte de la crise sanitaire.

    Le Figaro du 21 décembre
  • Espace
    ArianeWorks : 18 mois d’activité et de nombreux succès
    Air & Cosmos consacre un article à la plateforme d’accélération lancée en février 2019 par ArianeGroup et le CNES, qui compte de nombreux succès. L’étude de premier étage réutilisable très bas coût Themis en est l’un des principaux chantiers. La plateforme a pris une dimension européenne, via des partenariats noués avec grands industriels, PME et jeunes pousses. Une vingtaine de sociétés sont mobilisées en France, parmi lesquelles la startup Flying Whales, qui développe un dirigeable pour les transports complexes, la PME Olikrom, qui travaille sur une peinture innovante capable de changer de couleur selon la température, ou Neogy, fabricant de batteries intelligentes et rechargeables. «La recherche de nouveauté et l’ouverture totale d’esprit nous permettent d’appréhender une nouvelle façon de penser les lanceurs, et l’on peut dire qu’ArianeWorks irrigue aujourd’hui tout le milieu, et constitue l’accélérateur de l’innovation spatiale en Europe», explique Charlotte Bakouche, responsable du développement des programmes du futur chez ArianeGroup, qui fait partie de l’équipe d’innovateurs d’ArianeWorks.

    Air & Cosmos du 18 décembre
  • Espace
    Conclusions de l’enquête indépendante sur l’accident du lanceur Vega
    Arianespace et l’Agence spatiale européenne ont dévoilé, vendredi 18 décembre, les conclusions de la commission indépendante chargée d’éclairer les causes de l’accident du lanceur Vega, survenu le 17 novembre. Le rapport confirme les premières analyses d’Arianespace : la perte du lanceur léger est liée à un problème d’intégration sur son quatrième étage, suite «à un câblage et à une connexion incorrects des actionneurs électromécaniques du système de contrôle de vecteur de poussée» de cet étage supérieur, baptisé «Avum». La commission d’enquête a proposé des «recommandations permanentes» liées aux processus de fabrication, d’intégration et de validation dans les lignes d’assemblage de Vega en Italie. Ces propositions de correction concernent également le processus de validation finale qui se déroule au Centre spatial guyanais (CSG). L’impact sur le calendrier des missions devrait rester limité. «Ce plan d'actions nous rend confiant dans notre capacité à reprendre les vols d'ici à la fin du premier trimestre 2021, sachant qu'avant l'anomalie, le prochain lancement était programmé en février 2021. C'est donc un retard limité que nous anticipons», a annoncé Stéphane Israël, CEO d’Arianespace.

    L’Usine Nouvelle et Les Echos du 21 décembre

Industrie
  • Industrie
    Air Greenland commande un A330neo
    Air Greenland, le transporteur national du Groenland, a commandé ferme un Airbus A330-800, qui remplacera son A330-200ceo, afin de sécuriser les opérations reliant l'île arctique au Danemark, à partir de la fin 2022. «L'Airbus A330neo est un véritable avion de nouvelle génération, qui s'appuie sur les caractéristiques populaires de l'A330ceo et qui a été développé pour l'A350 de dernière technologie», précise Airbus. Propulsé par les derniers moteurs Trent 7000 de Rolls-Royce, et doté d'une nouvelle aile à l'envergure accrue et de «Sharklets» inspirés de l'A350, l'A330neo offre également un niveau d'efficacité sans précédent, avec une consommation de carburant par siège inférieure de 25% à celle des concurrents de la génération précédente.

    Air & Cosmos du 21 décembre
  • Industrie
    Héli-Union acquiert 2 hélicoptères Airbus H160
    Airbus Hélicoptères et son partenaire historique Héli-Union ont signé un contrat pour l'achat de deux hélicoptères H160 multi-missions, afin de répondre à un large éventail d'opérations. «Nous sommes heureux d'être l'un des premiers clients à embarquer sur le H160 qui va élargir notre flotte de 40 hélicoptères. Nous sommes convaincus que ce programme a un grand avenir dans les secteurs civil et de la défense», déclare Patrick Molis, PDG d'Héli-Union. Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters, souligne : «Non seulement le H160 place la barre plus haut en termes de sécurité, grâce à ses nombreuses fonctions d'assistance au pilote, mais sa consommation réduite de carburant apporte au marché une compétitivité opérationnelle nécessaire, ainsi qu'une empreinte carbone plus faible». Le H160 est conçu comme un hélicoptère multi-missions destiné à remplir toutes les grandes missions de transport en mer, de services médicaux d'urgence, de recherche et de sauvetage ainsi que d'autres missions de service public. Dernièrement, la Gendarmerie nationale a commandé dix hélicoptères H160 afin de moderniser sa flotte.

    Air & Cosmos du 21 décembre
  • Industrie
    ÖAMTC Air Rescue commande 5 hélicoptères Airbus H135
    Airbus Helicopters et l’autrichien ÖAMTC Air Rescue ont signé un contrat ferme pour l'achat de cinq hélicoptères H135. La livraison du premier hélicoptère de ce contrat est prévue pour le début de l'année 2022. «Nous utilisons le H135 depuis plus de 20 ans, et nous sommes impatients de bénéficier des avantages qu'apporte la version Hélionix», a déclaré Reinhard Kraxner, PDG de ÖAMTC Air Rescue. Le H135, hélicoptère de référence pour les opérateurs de services médicaux d'urgence par hélicoptère dans le monde, possède une cabine large et dégagée, une grande autonomie et capacité de charge utile, ainsi qu'un faible niveau sonore. Hélionix propose un pilote automatique à 4 axes, ainsi qu’une disposition innovante du cockpit qui permet d'améliorer la conscience de la situation. À ce jour, plus de 1 400 hélicoptères de la famille H135 ont été livrés dans le monde entier, avec plus de 5,6 millions d'heures de vol, précise Airbus Helicopters.

    Boursorama du 21 décembre
  • Industrie
    Falcon 6X de Dassault Aviation : un lancement attendu
    Les Echos rappellent que la sortie d’usine du nouvel avion d’affaires de Dassault Aviation, le Falcon 6X, a eu lieu le 8 décembre dernier. Le premier vol sera assuré début 2021, pour une entrée en service en 2022. L’appareil possède un rayon d’action de 10 186 km et est capable de voler jusqu’à Mach 0,90. Le Falcon 6X peut également effectuer des approches en toute sécurité à très basse vitesse (jusqu’à 109 kt), une performance qui lui permet, comme les autres Falcon, de desservir sans problème des petits aéroports difficiles d’accès et dépourvus de piste longue.

    Les Echos du 21 décembre
  • Industrie
    MRO : Bamboo Airways choisit AFI KLM E&M pour ses Boeing 787 Dreamliner
    La compagnie vietnamienne Bamboo Airways a conclu un contrat MRO (Maintenance, Repair, and Operations) avec AFI KLM E&M (Air France Industries KLM Engineering & Maintenance) pour fournir le support des équipements de sa flotte de 14 Boeing 787 Dreamliner. Ce contrat à long terme couvre la réparation des équipements, l’accès aux pièces de rechange et la logistique. La compagnie aérienne bénéficiera du réseau mondial d’AFI KLM E&M et de son outil de maintenance prédictive PROGNOS.

    Air Journal du 21 décembre

Défense
  • Défense
    Photonis : le gouvernement oppose un veto définitif au rachat par Teledyne
    «Nous refusons l'investissement étranger proposé par Teledyne en France», a indiqué le cabinet du ministère des Armées, vendredi 18 décembre. Le ministère estime n’avoir «pas les garanties suffisantes» pour «assurer la protection des actifs stratégiques» de Photonis «sur la durée» au regard des engagements et des propositions qui ont été pris par Teledyne. En octobre dernier, Robert Mehrabian, le président exécutif de Teledyne, se félicitait pourtant d'avoir trouvé un «accord de principe», avec le gouvernement pour reprendre Photonis. «Nous avons besoin de finaliser les formalités administratives», avait-il alors déclaré. Selon les informations du Figaro, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, s’apprêterait à prolonger d’un an le décret renforçant le contrôle des investissements étrangers, afin de garantir la protection des entreprises stratégiques françaises.

    Le Figaro et Ensemble de la presse du 21 décembre
  • Défense
    Thales et Indra nouent un partenariat pour offrir des communications tactiques de nouvelle génération à l’Armée espagnole
    Thales et Indra ont signé un protocole d’accord en vue de proposer un système radio tactique interarmées (JTRS), qui garantira la souveraineté et l’autonomie technologique des forces armées espagnoles. Ce système permettra notamment d’améliorer l’interopérabilité lors des missions internationales, et d’assurer la souveraineté et l’autonomie technologique des forces armées en termes de communications stratégiques. Cette offre s’inscrit dans le cadre du programme espagnol de renouvellement de son système de communications tactiques, et propose de développer une solution nationale basée sur une technologie radio logicielle éprouvée. La proposition inclut également un plan pour accélérer la spécialisation de l’industrie espagnole dans les activités à valeur ajoutée et renforcer sa compétitivité globale.

    BFMBourse du 21 décembre

Environnement
  • Environnement
    Avions à hydrogène : ZeroAvia réalise une importante levée de fonds
    Bill Gates, par l’intermédiaire de sa fondation Breakthrough Energy Ventures, et le gouvernement britannique, via le programme ATI (Aerospace Technology Institute), ont accordé respectivement 21,4 M$ et 16,3 M$ à la startup californienne ZeroAvia, qui a pour ambition de rendre possible des vols commerciaux de 500 miles avec des avions à hydrogène de 10 à 20 places d’ici 2023, et de développer des avions commerciaux capables de transporter jusqu’à 200 passagers sur une distance de 3 000 miles d’ici 2030, dans le cadre de son programme «HyFlyer». La startup avait procédé en juin dernier à une première campagne de tests en vol d'un Piper Malibu Mirage modifié.

    Aerobuzz du 21 décembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Covid-19 : la France ferme ses frontières aux passagers et marchandises provenant du Royaume-Uni
    Le gouvernement annonce la fermeture des frontières françaises, à partir du dimanche 20 décembre à 0h00, à tout transport de marchandises ou de passagers, pour une période de 48 heures. Les transports aériens, maritimes, routiers et ferroviaires sont concernés. Seul le fret non accompagné est autorisé. Les flux de passagers et de marchandises dans le sens France-Royaume-Uni ne sont pas affectés. Interrogé sur BFMTV, le ministre délégué en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a expliqué que cette décision, prise à la suite de la tenue d'un Conseil de Défense, est une réaction à l'annonce de la découverte d'un «virus mutant» de la Covid-19, qui pourrait être plus contagieux. Les Pays-Bas, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne et l’Irlande ont pris des mesures similaires.

    Ensemble de la presse du 21 décembre
  • Aviation Commerciale
    United Airlines annonce qu’elle fera revoler ses Boeing 737 MAX à partir du 11 février
    La compagnie américaine United Airlines a fait savoir, vendredi 18 décembre, qu'elle reprendrait les vols commerciaux en Boeing 737 MAX aux Etats-Unis, à partir de Denver et Houston, à compter du 11 février 2021. United Airlines prévoit d'effectuer «plus de 1 000 heures de travail sur chaque appareil, en incluant les changements exigés par la FAA sur le logiciel de vol, la formation supplémentaire des pilotes, de multiples vols test ainsi qu'une analyse technique méticuleuse, pour s'assurer que les avions sont prêts à décoller», a précisé un porte-parole. La compagnie brésilienne Gol Transportes Aéreos est devenue la première au monde à remettre en service le Boeing 737 MAX, lors d'un vol commercial effectué entre Sao Paulo et Porto Alegre début décembre. Aux Etats-Unis, American Airlines sera la première compagnie à faire de nouveau voler l'appareil, à partir du 29 décembre.

    Le Figaro et Le Journal de l’Aviation du 21 décembre