Synthèse de presse

Sécurité
  • Sécurité
    Thales et Senetas lancent une solution de chiffrement de réseau résistante au quantique
    Thales et Senetas, groupe spécialisé dans le développement de technologies de cryptage, ont collaboré pour le lancement de la première solution au monde permettant le chiffrement de réseau résistant à l'informatique quantique, protégeant ainsi les données des clients (à des vitesses atteignant 100 Gb/s) contre les cyberattaques futures. Considérée comme l'une des menaces les plus importantes pour la cybersécurité, l'informatique quantique devrait rendre obsolètes de nombreuses méthodes de sécurité actuelles, notamment la cryptographie. Pierre-Yves Jolivet, vice-président cyberdéfense de Thales, s’est exprimé à ce sujet sur France Info. « On ne sait pas encore quand apparaîtra un ordinateur quantique fonctionnel capable de déchiffrer les clés de chiffrement. En revanche, on connaît déjà les mathématiques qui seront utilisées », explique-t-il, précisant : « nous travaillons sur ces nouveaux problèmes mathématiques et sur de nouveaux algorithmes que nous implémentons dans des boîtiers de chiffrement et dans des solutions software qui combinent à la fois des algorithmes classiques et des algorithmes qui résisteront aux ordinateurs quantiques de demain ». Thales travaille depuis 10 ans sur ce sujet, souligne-t-il : « nous sommes aujourd’hui parmi les deux finalistes d'un concours international créé par l’organisme de standardisation américain visant à nous protéger, dans le futur, contre toute action de déchiffrement qui tournerait sur les calculateurs quantiques ».

    France-Info du 8 mai

Défense
  • Défense
    Safran Landing Systems fournira le système d’atterrissage du Valor V-280 de Bell Textron
    Safran Landing Systems a signé avec Bell Textron un accord portant sur les trains d’atterrissage du Valor V-280, un aéronef à rotors basculants de nouvelle génération proposé à l’armée américaine pour son programme d'hélicoptères de combat d'assaut de longue portée de demain (FLRAA). Safran Landing Systems développera et fabriquera un système d’atterrissage entièrement intégré, composé du train d’atterrissage principal, du train d’atterrissage arrière, des roues et des freins, du système d’extension-rétraction, du système d’orientation, du système de freinage, et des capteurs associés. Les activités de développement, tests et fabrication seront réalisées sur quatre sites de Safran Landing Systems en Amérique du Nord et en Europe. Le pilotage sera effectué depuis Ajax, le site canadien de Safran Landing Systems dans l’Ontario.

    Aerobuzz et Air & Cosmos du 10 mai
  • Défense
    La DGSE rejoindra en 2028 de nouveaux locaux situés dans le Fort Neuf de Vincennes
    Jeudi 6 mai, le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le déménagement en 2028 du siège de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), dans de nouveaux locaux situés dans le Fort Neuf de Vincennes. Le montant du projet s’élève à 1,3 milliard d'euros. Ce transfert correspond à une stratégie d'investissement, y compris dans des technologies de pointe, notamment en matière cyber. « Le déménagement du siège de la DGSE permettra non seulement d'accroître ses capacités opérationnelles mais aussi de renforcer les synergies entre renseignement et opérations », ajoute le ministère des Armées. « Des plateaux techniques modulables permettront de développer de nombreux projets de coopération entre la DGSE et les autres services de renseignement de l'État, notamment la DRM (direction du renseignement militaire) et la DRSD (direction du renseignement et de la sécurité de la défense), ainsi qu'avec d'autres entités du ministère des Armées, dont les forces et le COMCYBER (commandement de la cyberdéfense) ». Enfin, « les équipes en charge de la cyberdéfense bénéficieront de locaux dédiés et adaptés, conçus spécifiquement pour répondre à leurs besoins opérationnels ».

    Le Figaro du 10 mai

Industrie
  • Industrie
    Airbus a livré 45 avions et enregistré 48 commandes en avril 2021
    En avril, Airbus a livré 45 avions à 30 clients : 3 A220, 34 A320 (dont 31 A320neo), 2 A330neo et 6 A350. Ces livraisons portent à 170 le nombre d'appareils livrés au cours des quatre premiers mois de l'année, période au cours de laquelle le groupe a enregistré 87 commandes brutes. L’avionneur a enregistré 48 commandes en avril, avec 3 contrats portant sur la famille A320. Le plus important est celui de Delta Air Lines avec 25 A321neo.

    Ensemble de la presse du 10 mai
  • Industrie
    Le Falcon 10X, « nouvelle référence des jets d’affaires » selon Dassault Aviation
    Suite à la présentation par Dassault Aviation, jeudi 6 mai, du Falcon 10X, La Tribune consacre un article détaillé à ce nouvel avion d’affaires à large cabine et très long rayon d’action. L’appareil, destiné au marché très haut de gamme, devrait entrer en service fin 2025. Il pourra relier sans escale, à une vitesse maximale de Mach 0,925, les routes New York/Shanghai, Los Angeles/Sydney, Hong Kong/NewYork ou Paris/Santiago. La Tribune souligne que selon une étude d'Honeywell (octobre 2020), le marché des jets avec de plus grandes cabines et des avions à très long rayon d'action devrait représenter plus de 70% des dépenses de nouveaux avions d'affaires au cours des cinq prochaines années. « Aujourd'hui, nous présentons la nouvelle référence des jets d'affaires », a estimé le PDG de Dassault Aviation, Éric Trappier. Le quotidien rappelle de plus que la mise en service du Falcon 6X est prévue en 2022.

    La Tribune du 10 mai
  • Industrie
    Airbus teste la plateforme Hubworkair
    Fondée en 2016, la plateforme en ligne Hubworkair s’appuie sur des algorithmes d'intelligence artificielle pour faire correspondre les compétences des demandeurs d'emploi et les besoins des sociétés aéronautiques. Airbus teste actuellement la solution d‘Hubworkair dans le bassin d'emploi de Méaulte dans la Somme. « Une première phase de test est lancée il y a quelques semaines avec Airbus sur un hub mobilité qui a été mis en place sur le site de Méaulte dans la Somme et qui regroupe toutes les sociétés qui installées autour de l'aéroport principalement liées à l'industrie aéronautique. Nous sommes en contact par exemple avec des salariés sur des postes d'ajusteurs-monteurs », précise Romain Rochet, cofondateur d'Hubworkair.

    La Tribune du 10 mai
  • Industrie
    7,2 milliards supplémentaires pour financer les aides aux entreprises
    Le gouvernement va faire adopter un décret d'avance afin de rajouter les crédits nécessaires pour abonder les dispositifs d'urgence (fonds de solidarité, activité partielle), à hauteur de 7,2 milliards d'euros. Sur ces 7,2 milliards, il est prévu que 6,7 milliards d’euros soient affectés au budget consacré au fonds de solidarité.

    Les Echos du 10 mai

Espace
  • Espace
    Le premier étage du lanceur chinois Longue-Marche 5B s'est désintégré au-dessus de l'océan Indien
    Le premier étage du lanceur chinois Longue-Marche 5B, mis en orbite le 28 avril, et qui était hors de contrôle, s'est désintégré au-dessus de l'océan Indien dimanche 9 mai. « Selon le suivi et l'analyse, à 10 h 24 (02 h 24 GMT) le 9 mai 2021, le premier étage de la fusée porteuse Longue-Marche 5B est entré dans l'atmosphère », a déclaré le Bureau chinois d'ingénierie spatiale habitée dans un communiqué, fournissant les coordonnées d'un point se situant dans l'océan Indien, au nord des Maldives. La majeure partie de ce segment s'est désintégrée et a été détruite en entrant dans l'atmosphère, a-t-il ajouté.

    Ensemble de la presse du 10 mai
  • Espace
    Premiers enregistrements sonores du vol d’Ingenuity sur Mars
    La NASA a diffusé sur son compte Twitter, vendredi 7 mai, de nouvelles images prises par le rover Perseverance du vol d’Ingenuity effectué le 30 avril, cette fois accompagnées du son. Les ingénieurs de la NASA ignoraient si le son pouvait être enregistré, Perseverance étant à environ 80 mètres du lieu de décollage et d’atterrissage. L’atmosphère martienne, composée à 96% de dioxyde de carbone, est d’une densité équivalente à seulement 1% de celle de la Terre, ce qui rend les bruits beaucoup plus sourds. « C’est une très bonne surprise », a salué David Mimoun, professeur à l’ISAE-SUPAERO, de Toulouse, où a été mis au point le microphone du rover. « Nous avions fait des tests et des simulations qui nous faisaient penser que le micro pourrait à peine entendre le son de l’hélicoptère, parce que l’atmosphère de Mars limite la propagation du son », explique-t-il. L’enregistrement du vol d’Ingenuity « est une mine d’or pour comprendre l’atmosphère martienne », souligne David Mimoun.

    Le Monde du 8 mai

Environnement
  • Environnement
    Airbus : focus sur ASCEND, le démonstrateur dédié à la supraconductivité
    L’Usine Nouvelle revient sur le lancement par Airbus, fin mars dernier, d’ASCEND (Advanced Superconducting and Cryogenic Experimental powertraiN Demonstrator), un démonstrateur au sol visant à explorer durant trois ans l’intérêt de la mise en œuvre de la supraconductivité et de la cryogénie. L’absence de résistance électrique, qui caractérise les matériaux supraconducteurs associés à la cryogénie, pourrait favoriser l’électrification des aéronefs, qu’ils soient hybrides ou tout électriques. « La supraconductivité appliquée au système propulsif pourrait amener des gains de masse d’au moins 50% », espère Ludovic Ybanez, le responsable du démonstrateur. Les réductions de pertes d’énergie pourraient être du même ordre de grandeur. Sur le site allemand du groupe, à Ottobrunn, près de Munich, un système cryogénique capable de refroidir entre 30 Kelvin (- 243°C) et 120 Kelvin (- 153°C) est mis en œuvre. Pour atteindre ces températures, les experts d’ASCEND vont à la fois étudier la possibilité de bénéficier de l’apport de l’hydrogène liquide (- 253°C), envisagé par Airbus dans ses projets ZEROe, mais également les scénarios hors hydrogène, qui mettraient en jeu des gaz neutres tels que l’azote, le néon et l’hélium.

    L’Usine Nouvelle du 8 mai
  • Environnement
    Aéroport décarboné : Brussels Airport va recevoir 24,8 millions d’euros de l'UE
    Brussels Airport annonce qu'il bénéficiera d’une subvention de 24,8 millions d'euros dans le cadre d'un appel à projets de recherche et d'innovation de la Commission européenne lié à l’« EU Green Deal ». La subvention permettra à l’aéroport de mener à bien son projet environnemental, baptisé « Stargate », qui réunit 21 partenaires au sein d’un consortium et vise à accélérer la transition vers un aéroport durable et sans carbone. Le développement d’un modèle 3D qui cartographie les flux d'énergie et les processus opérationnels est prévu, ainsi que la construction d'une usine de mélange de biocarburants. Sopra Steria compte notamment parmi les partenaires du projet « Stargate ».

    Air & Cosmos du 10 mai

Covid-19
  • Covid-19
    Les industriels français mobilisés face à l’urgence sanitaire en Inde
    Aux côtés d’une quarantaine d’entreprises françaises, le gouvernement français a lancé une opération de solidarité pour livrer en urgence des équipements aux établissements de santé indiens, face à la grave crise sanitaire que le pays traverse. Les industriels se sont mobilisés via des dons financiers ou en apportant des équipements indispensables. Un Airbus A330-200F de CMA-CGM est ainsi arrivé le 2 mai à Delhi avec 28 tonnes d’équipements médicaux. Les quatre installations d’Air Liquide en Inde servent désormais, à la demande des autorités indiennes, à fabriquer de l’oxygène médical. Safran et Thales, qui comptent plusieurs sites et de nombreux collaborateurs en Inde, sont également mobilisés. « Nos équipes fonctionnent sur le terrain pour aider et accompagner les familles au quotidien pour pouvoir avoir accès aux soins, aux hôpitaux, à l’oxygène, à des dons de plaquettes, et organiser des camps de vaccination pour les salariés et familles qui le souhaitent », détaille Thales à L’Usine Nouvelle. Airbus, Dassault Aviation, ADP et Air France comptent également parmi les entreprises mobilisées.

    L’Usine Nouvelle du 10 mai