Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    Dassault Aviation a notifié à Thales la fourniture du radar de surveillance Searchmaster pour le programme AVSIMAR
    Thales annonce que Dassault Aviation lui a notifié la fourniture du radar de surveillance Searchmaster pour le programme AVSIMAR, ainsi que du système de navigation de mission. Le programme AVSIMAR, sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction générale de l’armement et la maîtrise d’œuvre de Dassault Aviation, permettra de renouveler la flotte des avions de surveillance et d’intervention maritimes de la Marine nationale via l’acquisition de 12 Falcon 2000 Albatros de Dassault Aviation. Face à la densité croissante du trafic maritime, « les meilleures capacités de surveillance maritime en zones côtières et littorales sont primordiales pour repérer et suivre des cibles intelligentes et agiles, quels que soient les états de mer et les conditions de visibilité », explique Thales. Les Falcon 2000 Albatros bénéficieront, grâce à l’ensemble des équipements fournis, « d’un degré de précision et d’une sensibilité de détection qui pourront alerter par anticipation de la présence d'une menace à la surface de la mer, et garantir ainsi une capacité d’action adaptée », précise le groupe.

    Zone Militaire et Naval Technology du 22 septembre

Environnement
  • Environnement
    Projet ALBATROSS : Airbus, Air France et la DSNA expérimentent une série de vols plus économes en énergie
    L’Airbus Summit, conférence organisée par Airbus et consacrée à la décarbonation du secteur aérien, qui a lieu ces 21 et 22 septembre à Toulouse, a été lancé hier par un vol de démonstration inaugural organisé par Airbus, Air France et la DSNA, le prestataire de services de navigation aérienne français. Les partenaires travaillent au développement de « vols les plus économes en énergie ». Lors de ce vol reliant Paris à Toulouse Blagnac, un A320 d’Air France a effectué une trajectoire optimisée, la plus directe possible, en effectuant une ascension et une descente continuelle (ce qui permet d'éviter les paliers et attentes à l'approche des aéroports et donc d'économiser du carburant et réduire les émissions). Au sol, le roulage vers la piste de décollage a été effectué avec un seul moteur allumé. Ce vol marque le premier d'une série d'essais prévus en 2021 et 2022 dans le cadre du projet « ALBATROSS » de l'entreprise commune de recherche ATM (Air Traffic Management) du ciel unique européen (SESAR Joint Undertaking). Plus de 1 000 vols de ce type sont prévus en Europe. Lancé en février 2021, ALBATROSS est une initiative qui rassemble les principaux acteurs de l'aviation européenne, menée par Airbus. Le projet vise à démontrer la faisabilité de la mise en œuvre des vols les plus efficaces sur le plan énergétique à court terme, en combinant plusieurs innovations techniques et opérationnelles de R&D. « ALBATROSS suit une approche holistique en couvrant toutes les phases de vol, en impliquant directement tous les groupes de parties prenantes concernés (tels que les compagnies aériennes, les ANSP (Air Navigation Service Provider), les gestionnaires de réseaux, les aéroports et l'industrie) et en abordant les aspects opérationnels et technologiques de l'aviation et de la gestion du trafic aérien (ATM) », précise Airbus. Parmi les solutions mises en pratique lors des démonstrations en vol, figurent notamment « une gestion plus dynamique des contraintes nécessaires dans l'espace aérien, du roulage durable ou l'utilisation du carburant durable d’aviation (SAF) ».

    Ensemble de la presse du 22 septembre
  • Environnement
    Airbus Helicopters dévoile la nouvelle génération de CityAirbus – Entretien avec Bruno Even
    Lors de l’Airbus Summit, Airbus Helicopters a dévoilé les plans du « CityAirbus Nextgen », un nouveau projet de taxi volant électrique. Conçu pour transporter jusqu'à quatre personnes, le véhicule est entièrement électrique et développé pour voler avec une autonomie de 80 km et atteindre une vitesse de croisière de 120 km/h, « ce qui le rend parfaitement adapté aux opérations dans les grandes villes pour une variété de missions », souligne Airbus. L'objectif est de faire voler un prototype en 2023, en vue d'une certification et d'une entrée en service en 2025. « Nous sommes en quête de cocréer un marché entièrement nouveau qui intègre durablement la mobilité aérienne urbaine dans les villes tout en répondant aux préoccupations environnementales et sociales. Airbus est convaincu que les véritables défis concernent autant l'intégration urbaine, l'acceptation par le public et la gestion automatisée du trafic aérien, que la technologie des véhicules et les modèles économiques. Nous nous appuyons sur l'ensemble de ces capacités pour offrir à la société un service sûr, durable et totalement intégré », a déclaré Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters, qui s’exprimait ce matin sur BFM Business.

    Ensemble de la presse du 22 septembre
  • Environnement
    PMTL entend se positionner sur le stockage de l’hydrogène en Occitanie
    La Dépêche du Midi consacre un article à PMTL (Penser Maîtriser Technicité Logistique), filiale du groupe Nexeya spécialisée dans l'outillage aéronautique. Edwige Darracq, sous-préfète du Gers en charge du plan France Relance dans le département, a rendu visite à l’entreprise qui vient d’acquérir une nouvelle machine de production de pointe grâce à une subvention de 92 000 € dans le cadre de France Relance. PMTL entend devenir un acteur incontournable du secteur de l’hydrogène en Occitanie : « Nous voulons être l’entreprise du futur », explique Sébastien Mas, directeur commercial de PMTL. « Nous avons répondu à des appels à projet notamment pour nous positionner sur le stockage d’hydrogène. C’est une énergie que nous connaissons déjà. Nexeya investit depuis 10 ans dans ce secteur », précise-t-il.

    La Dépêche du Midi du 21 septembre

Industrie
  • Industrie
    Airbus est en discussions pour la vente d'avions-cargos A350
    Christian Scherer, directeur commercial d’Airbus, a indiqué que l’avionneur est en discussions avec plusieurs clients potentiels pour un nouvel avion-cargo A350. « Nous avons un certain nombre de discussions très encourageantes », a-t-il déclaré, selon les propos rapportés par Reuters. Airbus a officiellement lancé une version cargo de son avion commercial A350 en juillet dernier. Interrogé par ailleurs sur la montée en cadence de la production prévue par le constructeur, Christian Scherer a déclaré « avoir confiance » dans le fait que le carnet de commandes actuel d'Airbus soit suffisant pour assurer « davantage » que cette montée en cadence anticipée par le groupe. « La demande revient », a ajouté le dirigeant, observant notamment « un rebond en Europe ».

    Reuters, La Tribune et L’Usine Nouvelle du 22 septembre
  • Industrie
    Airbus Helicopters lance des essais en vol pour un moteur d'hélicoptère de secours
    Airbus Helicopters annonce avoir commencé, en partenariat avec la Direction générale de l'Aviation Civile (DGAC), les essais en vol d'un système de moteur de secours (EBS) à bord de son Flightlab, projet ouvrant la voie à un futur système de propulsion hybride. « L'objectif principal de la campagne est d'améliorer la sécurité des vols d'appareil à un seul moteur en fournissant une alimentation électrique de secours en cas de panne d'une turbine », précise Airbus Helicopters. Pour effectuer ces tests, le Flightlab a été équipé d'un moteur électrique de 100 Kw connecté à la boîte de vitesses principale, qui peut fournir de l'énergie électrique pendant 30 secondes en cas de panne du moteur.

    Zone Bourse.com du 22 septembre
  • Industrie
    Dassault Aviation a inauguré le nouveau bâtiment de son usine de Mérignac
    Le 21 septembre, Dassault Aviation a inauguré, lors d’une cérémonie présidée par son PDG Eric Trappier, en présence de la préfète de Nouvelle-Aquitaine, Fabienne Buccio, du président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, et du président de Bordeaux Métropole et maire de Mérignac, Alain Anziani, le nouveau bâtiment de son usine de Mérignac. Il est destiné à accueillir des équipes d'étude, de développement et de soutien après-vente pour les activités civiles et militaires du groupe. La construction avait été lancée en mai 2019. « La généralisation des outils numériques doit aller de pair avec l'approfondissement d'une culture concrète des avions. C'est à partir de cette culture partagée que nous pouvons intégrer efficacement, dès la phase de conception, tous les métiers qui interviennent dans le cycle de vie du produit : industrialisation, achats, fabrication, soutien », a déclaré Eric Trappier. « Dans ce but, notre plan de transformation prévoit le transfert à Mérignac, au plus près des avions en production et en service, de certaines activités basées à Saint-Cloud. Sont donc installées dans ce nouveau bâtiment, et dans d'autres plus anciens, des équipes du soutien militaire, du support Falcon, des opérations industrielles, des achats et du bureau d'études. Pour ce dernier, le centre de gravité restera à Saint-Cloud », a-t-il ajouté. Avec une capacité totale de 26 000 m2, le nouveau bâtiment offre 1 650 postes de travail. Il abrite également un Command Center Falcon, entre autres.

    Objectif Aquitaine, Sud-Ouest et Bourse Direct du 22 septembre
  • Industrie
    Entretien avec Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics
    Dans un entretien accordé à Libération, Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics, expose les grandes lignes du projet de loi de finances 2022, présenté ce mercredi 22 septembre en Conseil des ministres. Au sujet des mesures de soutien à l’économie prises durant la crise sanitaire, il précise : « Le fonds de solidarité s’arrêtera, comme prévu, à la fin du mois de septembre. Seul subsistera un fond spécifique de prise en charge des entreprises qui sont directement touchées par les conditions sanitaires. Quant aux prêts garantis par l’Etat, les entreprises peuvent encore y souscrire jusqu’à la fin de l’année ». Interrogé sur le choix du gouvernement de ne pas taxer le kérosène, contrairement aux autres carburants, il explique : « Nous aurions pu prendre une telle mesure et puis les avions se seraient déroutés de nos aéroports pour s’approvisionner en carburant sur des plateformes voisines. Je préfère le développement de l’aéroport de Lyon plutôt que celui de Genève ».

    Libération du 22 septembre
  • Industrie
    STI-France va inaugurer un nouveau site pour sa filiale Prodec Metal
    STI-France, rattachée à STI-Group, inaugurera le 23 septembre un nouveau bâtiment pour sa filiale Prodec Métal, à Arudy (Pyrénées –Atlantiques). Prodec Metal « se positionne comme spécialiste du dépôts de métaux précieux » et travaille notamment pour l’aéronautique, précise le groupe. « Par la qualité de ses prestations et grâce à son savoir-faire, Prodec Metal collabore depuis de nombreuses années avec de nombreux donneurs d’ordres comme Jet Aviation, Amac Aerospace, Safran Seats et Stelia Aerospace », précise encore STI-France.

    La République des Pyrénées du 17 septembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    A l'aéroport de Lorient, Edeis entend développer l’aviation électrique
    Suite à la décision de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), l’aéroport de Lorient va être géré, à partir du premier janvier prochain, par un trio composé du groupe Edeis (60% du capital de la société de gestion), de la CCI du Morbihan (le délégataire sortant qui sera actionnaire à hauteur de 35%) et de l'entreprise Cipago (5%) créée par les chambres consulaires bretonnes pour mutualiser l'ingénierie portuaire et aéroportuaire. Le groupe Edeis est déjà à la tête d'une vingtaine d'aéroports régionaux. Edeis annonce qu'il entend, au cours des 5 années de la délégation, faire de l’aéroport une base de départs et d'arrivées pour les avions électriques « qui vont progressivement occuper l'espace aérien européen », principalement sous la forme de vols affaires pour des distances moyennes.

    Les Echos du 22 septembre

Espace
  • Espace
    La NASA a choisi un site d’alunissage pour son rover Viper
    La NASA a annoncé le 20 septembre avoir sélectionné le cratère Nobili, près du pôle sud de la Lune, pour y faire alunir en novembre 2023 son rover d'exploration Viper (Volatiles Investigating Polar Exploration Rover). Le but de la mission sera de trouver de l’eau glacée sur la Lune, afin notamment de préparer de futures missions sur Mars. « Le cratère Nobili est un cratère d’impact près du pôle Sud qui est né à la suite d’une collision avec un autre corps céleste plus petit », a déclaré à la presse Lori Glazer, directrice de la division de sciences planétaires de la NASA. « Le rover va faire connaissance de très près avec le sol lunaire, forant même à un mètre de profondeur », a-t-elle ajouté.

    Le Parisien et Air & Cosmos du 22 septembre