Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    A Dugny, en Seine-Saint-Denis, Airbus Helicopters renforce son usine de pales
    Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a visité vendredi 1er octobre le site d’Airbus Helicopters à Dugny (Seine-Saint-Denis), près de l’aéroport du Bourget. Cette visite représente la première étape d’un « tour de France » des relocalisations pour la ministre. L'usine a reçu une subvention de 2,1 M€ de l'Etat dans le cadre du plan de relance aéronautique pour son projet de pôle d'expertise dans le domaine des composites, dont le coût total est estimé à 16,6 M€. L'entreprise va embaucher 100 salariés supplémentaires. Airbus Helicopters travaille au développement de nouvelles générations de pales plus performantes. C'est à Dugny que seront développées et produites les pales du futur City Airbus Next Generation, le « taxi volant » d'Airbus présenté mi-septembre et qui effectuera un premier vol d'essai en 2023, en vue d'une possible entrée en service en 2025. « Le site du Bourget est emblématique car tous les savoir-faire dans la fabrication de pales sont réunis sur un seul et même site où sont investis chaque année 1,8 M€ pour améliorer toujours plus le savoir-faire et l'innovation », a souligné Agnès Pannier-Runacher, lors de sa visite.

    Ensemble de la presse du 4 octobre
  • Industrie
    A220 : entretien avec Christian Scherer, directeur commercial d’Airbus
    Christian Scherer, le directeur commercial d'Airbus, s’exprime dans La Tribune. Il confirme le calendrier industriel de l'A220. « Nous sommes en train de monter en cadence et nous espérons continuer jusqu’à la pleine capacité de nos sites d’assemblage. L’objectif est de parvenir à atteindre le rythme de 14 A220 par mois vers 2025 ou 2026 », indique-t-il. Il explique que cet avion, dans le contexte post-crise sanitaire et face aux enjeux climatiques, « pourrait participer à créer un nouveau marché. La prise de conscience de la nécessité de décarboner le transport aérien devrait accélérer le succès des avions les plus efficients et donc de l’A220 », précise-t-il. Interrogé sur la possibilité de lancer une version allongée de l’appareil, il déclare « nous regardons sérieusement cette possibilité, c’est une évolution normale du programme. Mais ce n’est pas une question à l’ordre du jour » pour le moment.

    L’Usine Nouvelle du 29 septembre
  • Industrie
    Nicolas Dufourcq (Bpifrance) : « nous allons financer une nouvelle génération d’entrepreneurs »
    Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, accorde une interview au Figaro. Il revient sur le plan de relance et bientôt le plan d’investissement « France 2030 », par lequel l’exécutif fait de la réindustrialisation une priorité. « Nous vivons un moment particulier de l’histoire. La désindustrialisation est stoppée. Et la réindustrialisation est possible grâce à la technologie et à l’automatisation : on peut créer, en France, de nouvelles usines compétitives, et nativement décarbonées », explique le dirigeant. En matière d’innovation, il met l’accent sur la volonté du gouvernement de favoriser le développement des « licornes » : « France 2030 va nous conduire à démultiplier les initiatives. On va faire du porte-à-porte de masse et cela aura un effet boule de neige. Nous allons financer une génération d’entrepreneurs qui va nous étonner », se félicite-t-il, « il faudra rendre possible l’émergence d’Elon Musk français ».

    Le Figaro du 4 octobre

Défense
  • Défense
    Le Système de Drones Tactiques Patroller de Safran a mené une campagne d’essais en Finlande
    Safran Electronics & Defense révèle que le Système de Drones Tactiques Patroller a réalisé cet été une campagne de vols d’essais industriels de six semaines en Finlande, qui a été couronnée de succès. Cette campagne s’inscrit dans le cadre du programme SDT (Système de Drones Tactiques) mené sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction Générale de l’Armement (DGA) et s’est déroulée en présence de représentants de la DGA et de l’armée de Terre. « Marquant une étape majeure vers la qualification industrielle du SDT Patroller, cette campagne a permis de démontrer la maturité, la qualité et les capacités opérationnelles du Patroller, équipé d’une boule optronique Euroflir™410 et d’un radar de surveillance. Véritable synthèse des savoir-faire de Safran Electronics & Defense pour observer, décider, guider, le Patroller constitue un système de drones d’avant-garde pour le renseignement de l’armée de Terre », précise le groupe.

    Aerobuzz du 4 octobre
  • Défense
    L'Algérie interdit son espace aérien aux avions militaires français
    L’Algérie a interdit le survol de son territoire aux avions militaires français, a indiqué ce dimanche un porte-parole de l’état-major français. Les avions empruntent d’habitude l’espace aérien algérien pour rejoindre la bande sahélo-saharienne où sont déployées les troupes de l’opération Barkhane. Cette décision intervient dans un contexte de tensions entre Paris et Alger, qui a annoncé samedi le « rappel immédiat pour consultation » de son ambassadeur à Paris, exprimant son « rejet catégorique » de déclarations attribuées au président de la République Emmanuel Macron, évoquant notamment « un système politico-militaire » au pouvoir à Alger. Le ministère algérien des Affaires étrangères avait par ailleurs convoqué mercredi l’ambassadeur de France en Algérie pour protester contre la décision de Paris de réduire le nombre de visas accordés aux ressortissants algériens. « Cela n'affecte ni le déroulé, ni la conduite des opérations » militaires, affirme le porte-parole de l'état-major, le colonel Pascal Ianni, cité par Le Figaro. « Nous nous adaptons et nous n'avons aucune inquiétude sur les opérations », assure-t-il.

    Ensemble de la presse du 4 octobre

Environnement
  • Environnement
    Un vol Nice-Paris alimenté avec 30% de carburant durable
    Un vol Nice-Paris incorporant 30% de carburant d’aviation durable (SAF) a été réalisé vendredi, en clôture du Transition Forum, forum économique qui s'est tenu le 30 septembre et le 1er octobre à Nice, organisé par La Tribune, l'association Transition Forum et la Métropole Nice Côte d'Azur. Le vol a été opéré grâce à une collaboration entre Air France, TotalEnergies et l’Aéroport de Nice. Anne Rigail, directrice générale d'Air France, a alors rappelé que le carburant durable est l'une « des premières priorités », soulignant la nécessité de « pousser la R&D pour utiliser ces carburants durables le plus tôt possible ».

    La Tribune du 2 octobre
  • Environnement
    Lancement du fonds Hy24 : 1,5 Md€ pour l'hydrogène décarboné
    Le gestionnaire Ardian et la plateforme FiveT Hydrogen ont annoncé le 1er octobre le lancement du fonds d'investissements Hy24, dédié à la création d'infrastructures pour l'hydrogène décarboné. Hy24 gèrera un premier fonds de 1,5 Md€, dont 800 millions d’euros ont déjà été engagés par des investisseurs industriels et des acteurs financiers. Ce fonds est le fruit, notamment, de l’initiative d’Air Liquide, TotalEnergies et Vinci, qui se sont engagés à investir chacun 100 M€ comme partenaires d’origine. Groupe ADP participe également.

    Ensemble de la presse du 4 octobre
  • Environnement
    Airbus agit pour structurer la filière hydrogène
    L’Usine Nouvelle rappelle le rôle crucial joué par Airbus dans le développement de la filière hydrogène, et revient sur les différentes annonces fortes intervenues depuis le lancement du programme de l’avion à hydrogène. La signature d’un protocole d’accord entre Airbus, Air Liquide et le Groupe ADP a été dévoilée en juin, une initiative qui vise à définir les infrastructures requises pour assurer l’approvisionnement en hydrogène. Elle fait écho au lancement, en février, de l’appel à manifestation d’intérêt ayant pour objectif de jeter les bases d’une filière hydrogène aéroportuaire en Ile-de-France. Le projet Hypérion, qui regroupe Airbus, Safran et leur coentreprise à 50-50 ArianeGroup, a également été lancé. Cette étude de deux ans va se pencher sur les systèmes de propulsion à l’hydrogène et le circuit de distribution. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) vient en outre de créer un comité scientifique et a mis sur pied un programme de formation de ses ingénieurs pour gagner en compétences.

    L’Usine Nouvelle du 4 octobre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Air France dans le top 10 des meilleures compagnies aériennes du monde
    Air France a été distinguée dans le cadre du classement 2021 réalisé par Skytrax, l'agence internationale de notation du transport aérien (Skytrax World Airline Awards). Elle remporte le titre de meilleure compagnie aérienne aux classements des zone Europe, Europe de l'Ouest et France, et prend la dixième place du classement mondial, gagnant 13 places par rapport à 2019. Air France est la seule compagnie européenne figurant dans le top 10 de ce classement. Skytrax a par ailleurs salué l'engagement sanitaire d'Air France en décernant à la compagnie le prix d'excellence COVID, notamment pour son programme Air France Protect.

    Air & Cosmos du 4 octobre

international
  • international
    Le GE Catalyst effectue son premier vol
    Le moteur Catalyst de General Electric Aviation a réalisé avec succès son premier vol jeudi 30 septembre, sur un banc d'essai volant Beechcraft King Air. L’appareil a décollé de l'aéroport de Berlin, pour un vol qui a duré 1h40. Le moteur Catalyst a été entièrement conçu et fabriqué en Europe, souligne Air & Cosmos. « Le premier vol du Catalyst ouvre un monde d'opportunités sur le marché de l'aviation d'affaires et générale avec notre client de lancement Textron Aviation, mais aussi dans l'espace de la défense pour des applications comme les drones et les appareils d'entraînement. Il peut être, en outre, un noyau efficace qui peut ouvrir notre chemin vers l'hybridation du vol », a déclaré Riccardo Procacci, PDG et directeur général d'Avio Aero et de GE Aviation Turboprop Engines.

    Air & Cosmos du 4 octobre

Emploi
  • Emploi
    Entretien avec Emmanuelle Roux, responsable de l'emploi chez Dassault Aviation
    Emmanuelle Roux, la responsable de l'emploi chez Dassault Aviation, accorde un entretien à l’Usine Nouvelle. Depuis le début de l'année 2021, Dassault Aviation a procédé à 400 recrutements, dont 70% correspondent à des postes d’ingénieur ou de cadre. Parmi ces recrutements, on trouve des jeunes diplômés ou des jeunes avec une première expérience. La responsable revient sur les moyens mis en oeuvre par l'entreprise pour attirer et conserver les jeunes talents, soulignant que « la notoriété du nom Dassault Aviation est un vrai facilitateur ». « Les jeunes ingénieurs veulent apprendre par l’expérience », indique-t-elle, rappelant que Dassault Aviation participe au projet Euroglider, qui permet notamment à des étudiants du groupe ISAE de développer un planeur d’entraînement électrique autonome, avec l’aide d’ingénieurs de Dassault Aviation.

    L’Usine Nouvelle du 4 octobre