Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Daher lance la construction d'un nouveau centre de recherche et de développement près de Nantes
    Daher lance la construction d'un nouveau centre de recherche et de développement, dont la première pierre a été posée à Saint-Aignan-de-Grandlieu, près de Nantes. Ce centre, qui représente un investissement de plus de 8 M€, selon Les Echos, sera dédié à la recherche sur les aérostructures en matériaux composites, l'une des spécialités du groupe. Il s’agit du premier des trois technocentres prévus par Daher sur ses sites de Nantes, Toulouse et Tarbes, pour ses différents métiers, indiquent Les Echos. Daher marque ainsi son renforcement à l’issue de la crise sanitaire, qui a été l’occasion d’accélérer ses investissements de recherche et développement, grâce au soutien de l'Etat. « Avec ce centre de recherche, nous allons réunir sur le site de Nantes toute notre expertise dans les matériaux composites, qui comprend déjà la plus grande usine de thermoplastique dédiée à l'aéronautique », explique Didier Kayat, Directeur général de Daher. L’emploi de matériaux en composite de carbone, et notamment la technologie des thermoplastiques, correspond à l’objectif de réduction de la masse des avions, tendance lourde de l’industrie aéronautique.

    Les Echos du 26 novembre
  • Industrie
    L’A321, franc succès du Dubai Airshow
    Le Figaro revient sur l’imposant succès obtenu par Airbus lors du Dubai Airshow, en particulier face à son rival historique Boeing. L’A321, un avion qui « répond aux aspirations des compagnies aériennes », par ses capacités passagères renforcées et un rayon d’action qui offre un maximum de flexibilité, en a notamment été le moteur, remportant, entre autres, une commande groupée de 255 appareils par quatre compagnies, dès l’ouverture du salon. La version cargo de l’A350, objet d’une commande pour sept exemplaires de la part du loueur américain ALC, suivie, quelques jours plus tard, d’une autre commande de quatre appareils par le groupe CMA CGM, permet en outre à Airbus de se positionner à son avantage sur le marché du fret aérien, en plein développement depuis le début de la crise sanitaire, en raison de l’essor du commerce internet et la hausse des prix du transport maritime.

    Le Figaro du 26 novembre
  • Industrie
    Hausse des coûts des matières premières : le gouvernement prépare une nouvelle aide pour les entreprises
    Selon Le Figaro, le gouvernement prépare une nouvelle mesure d’aide à la trésorerie pour les entreprises frappées par la forte hausse des prix de leurs matières premières. « À la demande du Premier ministre, Bercy finalise un plan de soutien des entreprises frappées par les tensions d’approvisionnement, qui sera annoncé dans les prochains jours », fait savoir le ministère de l’Economie et des Finances.

    Le Figaro du 26 novembre

Espace
  • Espace
    Vol spatial habité : Thales Alenia Space investit dans des technologies avancées pour les modules spatiaux
    Thales Alenia Space a inauguré un nouveau banc de soudage par friction-malaxage (FSW - Friction Stir Welding) sur l’un de ses sites de production à Turin. Ce procédé permettra de doubler la capacité de production de modules pressurisés, destinés notamment aux futures infrastructures orbitales et de surface. Thales Alenia Space est la seule entreprise d’Europe à employer ce procédé pour assembler des modules d’habitation pressurisés. Le groupe « a introduit la technologie FSW en 2015, avec un premier banc utilisé pour la production du module-cargo pressurisé (PCM) de Cygnus, le vaisseau-ravitailleur de la Station spatiale internationale (ISS) », est-il précisé. « Le nouveau banc emploie un procédé de soudage innovant offrant une plus grande précision de traitement, un gain de résistance mécanique, des économies d’énergie et une réduction des coûts et des temps de production », se félicite Thales Alenia Space. Grâce à ce nouvel investissement, Thales Alenia Space améliorera la production des modules pressurisés, parmi lesquels ceux des trois principales composantes de la future station orbitale Lunar Gateway - I-HAB, ESPRIT et HALO -, les deux modules de la première station spatiale commerciale conçue par Axiom Space, et les modules du vaisseau-cargo Cygnus, crucial pour le ravitaillement en toute sécurité de l’ISS.

    Zone-Bourse.com du 26 novembre

Défense
  • Défense
    L’acquisition de 12 Rafale marque un « partenariat stratégique » entre la France et la Croatie
    A l’occasion d’une cérémonie en présence du Président de la République française, Emmanuel Macron et du Premier Ministre de la République croate, Andrej Plenković, Florence Parly, ministre française des Armées, et Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, ont signé, ce 25 novembre à Zagreb, avec le ministre croate de la Défense Mario Banožić, deux contrats portant respectivement sur l’acquisition de 12 Rafale et sur le soutien logistique associé. Les 12 avions, prélevés sur la flotte française, seront livrés pour moitié entre le troisième trimestre 2023 et début 2024, puis avant le printemps 2025. En compensation, l’armée de l’Air et de l’Espace bénéficiera en 2023 d’une commande supplémentaire de 12 Rafale neufs, dont « les livraisons commenceront à partir de 2027 », a précisé le porte-parole du ministère des Armées. « Ce partenariat sera le ciment d’une convergence stratégique entre nos deux pays et pose les jalons d’une Europe de la défense », a déclaré Emmanuel Macron. « Ce sont des avions qui vont élever le standing croate sur l’échelle internationale et ils vont nous permettre de contribuer à des missions dans le cadre de l’OTAN et de la défense croate », a souligné le premier ministre Andrej Plenković. « Je me réjouis, au nom de Dassault Aviation et de ses partenaires, d’entamer une relation de confiance avec la Croatie, un pays européen, et d’écrire avec elle une nouvelle page pour le Rafale qui donnera, j’en suis certain, entière satisfaction à l’armée de l’Air croate en contribuant activement à l’exercice de la souveraineté nationale de la Croatie », a commenté quant à lui Eric Trappier, à l’issue de la cérémonie de signature.

    Ensemble de la presse du 26 novembre
  • Défense
    Rénovation des C-130H de l'armée de l'Air et de l’Espace par Collins Aerospace et Sabena technics : un saut technologique
    Collins Aerospace a été chargé en 2017 par la DGA (Direction générale de l'armement) de piloter en tant que maître d'œuvre, en collaboration avec Sabena technics, le chantier de rénovation de la flotte de 14 C-130H de l’armée de l’Air et de l’Espace, des appareils conçus par Lockheed Martin dans les années 50. Collins Aerospace est chargé de définir l'avionique modernisée. Il revient à Sabena technics de fabriquer et d'intégrer les équipements à bord des avions. Deux premiers avions de la flotte ont déjà terminé leur modernisation. L'ampleur du chantier est énorme, souligne Fabien Willig, directeur des programmes militaires de la branche avionique de Collins Aerospace en Europe et au Moyen-Orient, qui s’est exprimé à l'occasion d'une conférence organisée le 23 novembre à Toulouse dans le cadre de l'événement La Fabrique Défense : « Il y a 50 km de câbles par avion. Pour la partie mécanique, il a fallu mettre en place toute la structure pour accueillir de nouveaux équipements », explique-t-il. Les appareils ont bénéficié d'un saut technologique avec l'arrivée d'écrans LCD (écrans à cristaux liquides, Liquid cristal display) et d'une avionique ultra-moderne. Le chantier est marqué par une digitalisation accrue : « Nous avons travaillé sur des techniques pour minimiser les erreurs et les aléas grâce à de la réalité augmentée. L'impression 3D nous permet de fabriquer très rapidement des éléments et d'aller vérifier sur l'avion si on peut les installer. Sur des avions de cette génération, nous avons l'obligation d'être imaginatif si nous voulons être compétitifs », détaille Gilles Foultier, directeur général adjoint en charge des activités militaires au sein de Sabena technics.

    La Tribune du 26 novembre

Environnement
  • Environnement
    Brussels Airport lance le projet « Stargate »
    Le projet environnemental « Stargate » a été lancé officiellement par Brussels Airport ce jeudi 25 novembre. Il doit permettre à un consortium de 21 partenaires, dont l’aéroport de Toulouse-Blagnac, de travailler sur une trentaine de projets pour le secteur aérien et les aéroports. Brussels Airport avait répondu à un appel à projets de l'Union européenne fin 2020, dans le cadre de l’EU Green Deal (Pacte vert européen). Le projet « Stargate » ayant été sélectionné, il recevra 24,8 M€ de subventions. Parmi les mesures prévues figure notamment la construction d’une usine de mélange de biocarburants, qui ferait de Brussels Airport le premier aéroport au monde à mélanger sur place le kérosène et le biocarburant.

    Air & Cosmos du 26 novembre
  • Environnement
    Loi Climat : le SCARA porte plainte à son tour
    Le SCARA (Syndicat des Compagnies AéRiennes Autonomes), qui regroupe une dizaine d'opérateurs français, a déposé plainte auprès de la Commission européenne, pour protester contre la suppression des lignes aériennes intérieures lorsqu'il existe une alternative de transport en moins de 2h30, décidée dans le cadre de la loi Climat. Le SCARA rejoint ainsi la plainte déposée en octobre par l'UAF (Union des Aéroports Français) et l'ACI Europe auprès de la Commission. Jean-François Dominiak, président du SCARA et directeur général d'ASL Airlines France, dénonce « une approche punitive et exagérée de ce qu'il faut faire en matière d'environnement ». La plainte du syndicat dénonce une discrimination et une distorsion de concurrence par rapport aux autres modes de transports, en particulier le ferroviaire, qu'il juge « contraire aux principes européens ».

    La Tribune du 26 novembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Thomas Juin est reconduit à la présidence de l’UAF & FA
    Dans le cadre de son congrès annuel à Paris et à l’occasion de son Assemblée statutaire, qui s’est tenue ce jeudi 25 novembre, l’Union des Aéroports Français & Francophones Associés (UAF & FA) a procédé à l’élection de son Président et de son Conseil d’administration. Thomas Juin, directeur de l’aéroport de La Rochelle-Ile de Ré, a été réélu à la Présidence de l’UAF & FA pour un mandat de 3 ans. Il occupe cette fonction depuis novembre 2018. « Aux côtés des compagnies aériennes, nous continuerons avec nos partenaires à porter les messages et les intérêts de notre communauté aéroportuaire et de ses différents métiers auprès des décideurs français et européens », a déclaré le dirigeant. « Nos aéroports ont aujourd’hui à faire face à deux défis pressants : les difficultés économiques nées de la crise de la Covid-19 et la décarbonation de leurs activités. Nous devons tout à la fois accélérer notre transition énergétique et améliorer notre compétitivité dans un secteur très concurrentiel » a-t-il ajouté.

    Aerobuzz du 26 novembre